Myst spiritisme et Paranormal
Bienvenue sur le forum de Myst Spiritisme

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté en vous inscrivant (votre présentation sera alors obligatoire sur le forum pour pouvoir participer).

Au plaisir d'échanger avec vous
Administrateurs





Myst spiritisme et Paranormal

Forum sur la médiumnité, l'astral, les esprits et les dons. Information contre les hantises et les guérisseurs.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 comment utiliser les plantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ananta
Admin
Admin
avatar

Verseau Rat
Nombre de messages : 15553

MessageSujet: comment utiliser les plantes   Mer 6 Mai 2009 - 17:33

Comment utiliser les plantes

IMPORTANT :
-Eviter de faire vos préparations dans des récipients en métal, utiliser des casseroles émaillées et des cuillères en bois. Le métal altère certains principes actifs.

-Utiliser de préférence des herbes fraîches ou du moins des plantes séchées entières. Les plantes vendues en sachet toutes coupées ou en poudre perdent beaucoup d'efficacité.


L'infusion

L'infusion est la façon la plus simple et la plus connue pour accommoder les plantes. On la prépare exactement comme le thé, à partir d'une seule plante ou d'un mélange de plantes, et on la boit chaude ou froide.
Les vertus médicinales de la plupart des plantes sont contenues dans leurs huiles essentielles qui s'évaporent si l'on ne met pas de couvercle. Pour réaliser une infusion, utiliser une théière munie d'un couvercle ou une tasse recouverte d'une soucoupe. Verser de l'eau frémissante sur les plantes. Les tisanes les plus courantes peuvent être bues en quantité, mais certaines plantes, riches en principes actifs, doivent être consommées avec modération. Pour toutes les plantes, il est indispensable de respecter les quantités à utiliser et la posologie, qui est à chaque fois indiquée, car les infusions ne sont pas dépourvues d'effets secondaires en cas d'erreur de dosage.


La décoction

Pour extraire les principes actifs des racines, de l'écorce, des tiges et des baies, il faut généralement leur faire subir un traitement plus énergique qu'aux feuilles ou aux fleurs, prises la plupart du temps en tisanes. Une décoction consiste à faire bouillir dans de l'eau les plantes séchées ou fraîches, préalablement coupées en petits morceaux. On peut la consommer chaude ou froide.
Mettre les plantes dans une casserole. Couvrir d'eau froide et porter à ébullition. Laisser frémir 20 à 30 minutes, jusqu'à réduction d'un tiers environ. Filtrer la décoction avec une passoire. Verser la quantité requise dans une tasse, puis couvrir le récipient et placer au réfrigérateur, pour le conserver 48 heures maximum.
Pour obtenir un liquide très concentré, il faut utiliser de grandes quantités de plantes, ou bien réduire la décoction jusqu'à ce qu'il ne reste plus que 200 ml de liquide.


Les teintures

Pour obtenir une teinture, il suffit de laisser macérer une plante dans de l'alcool : les substances actives se dissolvant ainsi facilement, les teintures sont plus efficaces que les infusions ou les décoctions. D'un emploi simple, elles se conservent pendant 2 ans.
Les teintures étant des préparations concentrées, il est essentiel de respecter les dosages. L'alcool industriel dénaturé (méthylique) ou à 90% Vol (isopropylique) est bien sûr totalement proscrit. L'alcool utilisé est de la vodka, de l'alcool à 60% Vol ou du rhum, qui peut masquer l'amertume de certaines plantes.
Les teintures à base d'alcool peuvent être contre-indiquées, notamment en cas de grossesse ou de gastrite. En diluant 5 ml de teinture dans un petit verre d'eau bouillante, l'alcool s'évapore en 5 minutes environ.


Gélules et poudres

Généralement administrées en gélules, les poudres peuvent aussi être saupoudrées sur les aliments ou diluées. On les applique sur la peau, comme du talc, ou, mélangées avec des teintures, en cataplasme.
De manière générale, plus une poudre est fine, plus elle est de bonne qualité. La poudre est introduite dans des gélules (en gélatine ou en matière végétale) que l'on peut se procurer en pharmacie. Elles se conservent 3 à 4 mois au frais dans des récipients hermétiques en verre teinté.

Les vins toniques

Les vins toniques sont des préparations médicinales destinées à accroître la vitalité et à faciliter la digestion. Agréable au goût, le vin tonique n'est ni tout à fait un remède ni tout à fait un apéritif. Il se prépare en laissant macérer, pendant plusieurs semaines, des plantes comme l'angélique chinoise ou des plantes amères comme le quinquina dans du vin rouge ou blanc.
Pour procéder à la préparation d'un vin tonique, la méthode la plus appropriée consiste à utiliser un bocal ou un pot en céramique muni d'un robinet à la base. Il faut ensuite recouvrir totalement les plantes avec du vin (comptez 100 g de plantes séchées, 200 g de plantes fraîches ou 25 g de plants amères séchées pour 1 litre de vin) car, au contact de l'air, elles risquent de moisir et de rendre ainsi le vin dangereux pour la santé.
Les vins à base de plantes, différents des vins toniques obtenus grâce à la macération de plantes dans du vin, son obtenus par fermentation des plantes, comme dans le cas du vin produit à partir du raisin. Dans ce cas, toutefois, la macération modifie les propriétés actives des plantes et tend donc à réduire leur efficacité médicinale.
Le vin, filtré, se conserve 3 à 4 mois au frais, dans une bouteille fermée, préalablement stérilisée.



Les sirops

Le miel et le sucre non raffiné sont des conservateurs efficaces qui peuvent être mélangés à des infusions et des décoctions pour donner des sirops et des cordiaux. Ils ont en outre des propriétés adoucissantes qui en font d'excellents remèdes pour soulager les maux de gorge. La saveur sucrée des sirops permet de masquer le mauvais goût de certaines plantes, de manière à ce que les enfants les absorbent plus volontiers.
On prépare un sirop en faisant cuire à feu doux un mélange d'infusion ou de décoction et de miel ou de sucre non raffiné en quantités égales. Le sirop doit être fait avec un liquide riche en principes actifs : il faut laisser agir les plantes pendant 15 minutes (pour les infusions) et 30 minutes (pour les décoctions). Presser la plante pour recueillir le plus de liquide possible. On peut accroître l'efficacité d'un sirop en y ajoutant, une fois qu'il a refroidi, une petite quantité de teinture pure.
Les sirops peuvent aussi être préparés en remplaçant les infusions et les décoctions par des teintures. Mélanger 500 grammes de miel ou de sucre non raffiné avec 250 ml d'eau. Chauffer à feu doux jusqu'à ce que la préparation ait épaissi. Ôter du feu et laisser refroidir, puis mélanger 1 partie de la teinture simple ou composée avec 4 parties de sirop. Mettre en bouteilles normalement.
Les teintures se conservent 6 mois maximum au frais.



==========================================

CE FORUM EST FERME , POUR NOUS REJOINDRE ; MERCI DE VOUS INSCRIRE SUR  Myst Spiritisme

Revenir en haut Aller en bas
Ananta
Admin
Admin
avatar

Verseau Rat
Nombre de messages : 15553

MessageSujet: Re: comment utiliser les plantes   Mer 6 Mai 2009 - 17:34

Les huiles médicinales

L'infusion d'une plante dans de l'huile permet d'extraire les principes actifs solubles dans l'huile. Les huiles médicinales élaborées à chaud sont portées à faible ébullition, tandis que celles élaborées à froid sont chauffées naturellement par le Soleil. Les huiles médicinales ne doivent pas être confondues avec les huiles essentielles, constituants naturels des plantes qui ont des propriétés médicinales propres et un arôme distinct. Comptez 250 g de plante séchée ou 500 g de plante fraîche pour 750 ml d'huile végétale de qualité, 100% pure et de première pression à froid. Les huiles se conservent un an maximum dans des flacons en verre teinté, hermétiques et stérilisés.

Les huiles médicinales élaborées à chaud

Mélanger la plante hachée à de l'huile dans un saladier chauffé au bain-marie. Couvrir et laisser frémir pendant 2 à 3 heures. Laisser refroidir hors du feu, puis passez le mélange à travers une étamine, en recueillant le liquide dans un grand bol, puis bien presser bien l'étamine pour extraire tout le liquide de la plante. Verser l'huile médicinale dans des flacons propres et stérilisés en verre teinté. Fermer hermétiquement et étiqueter.
Bien qu'elles se conservent pendant un an, les huiles médicinales sont plus efficaces lorsqu'elles sont fraîches. Beaucoup de plantes se prêtent à la préparation d'huiles médicinales élaborées à chaud, surtout les épices comme le gingembre (Zingiber officinale), le piment de Cayenne (Capsicum frutescens) et le poivrier (Piper nigrum). On les applique par friction sur la peau, pour soulager les douleurs rhumatismales et arthritiques, améliorer la circulation sanguine et détendre les muscles. D'autres huiles, à base de plantes feuillues, telle que la grande consoude (Symphytum officinale), accélèrent la cicatrisation des plaies. Les onguents à base de mouron des oiseaux (Stellaria media) peuvent être préparés avec une huile médicinale élaborée à chaud.

Les huiles médicinales élaborées à froid

La préparation à froid d'une huile médicinale consiste à faire macérer les plantes dans de l'huile pendant plusieurs semaines. L'huile d'olive convient parfaitement à la préparation, car elle ne rancit presque jamais.
Tasser les plantes dans un pot en verre non teinté et couvrir avec l'huile. Fermer et agiter vigoureusement. Placer le pot dans un endroit ensoleillé et laisser reposer durant 2 à 6 semaines. Filtrer le mélange avec une étamine fixée avec de la ficelle au bord d'un récipient. Presser l'étamine pour récupérer le plus d'huile possible. Verser l'huile dans des flacons en verre teinté, propres et stérilisés. Au besoin, répéter l'opération avec l'huile ainsi obtenue et de nouvelles plantes fraîches.
Sous l'action de la lumière, la plante libère ses principes actifs dans l'huile. C'est la meilleure façon de réaliser des infusions d'huiles médicinale à partir de plantes fraîches, et notamment de fleurs, parties les plus fragiles. Le millepertuis (Hypericum perforatum), le souci officinal (Calendula officinalis) et le mélilot (Melilotus officinalis) sont les plantes le plus couramment employées. L'huile de millepertuis est efficace contre la toux et la douleur. L'intensité des rayons solaires et la dure d'infusion de la plante conditionnent la teneur en constituants thérapeutiques de l'huile, c'est pourquoi il vaut mieux les préparer en plein été, lorsque le Soleil brille de toute sa force.

Les onguents

Les onguents sont des préparations d'aspect crémeux, réalisées à base d'huile ou de tout autre corps gras, dans laquelle les principes actifs des plantes sont dissous. Ils comprennent des constituants médicinaux actifs, tels que les huiles essentielles. On les applique sur les plaies pour empêcher l'inflammation. Les onguents sont efficaces contre les hémorroïdes, les gerçures des lèvres ou l'érythème fessier du nourrisson.
La méthode la plus simple pour préparer un onguent crémeux consiste à utiliser de la vaseline ou de la paraffine ramollie. La vaseline, imperméable à l'eau, forme une barrière protectrice sur la peau. Selon les besoins, on utilise une ou plusieurs plantes coupées très finement ; des He peuvent être ajoutées, juste avant le filtrage. Comptez 60 g de plante séchée ou 150 g de plante fraîche (ou d'un mélange de plantes) pour 500 g de vaseline ou de paraffine ramollie. Les onguents se conservent 3 mois dans des bocaux en verre teinté, stérilisés et fermés.
Faire fondre la vaseline ou la cire dans un récipient en verre au bain-marie. Ajouter la plante finement coupée et laisser frémir 15 minutes tout en remuant. Filtrer le mélange à travers une étamine, en exprimant bien le plus de liquide possible des plantes (à l'aide de gants en caoutchouc, car le liquide est très chaud), puis versez immédiatement l'onguent liquide dans des pots, avant qu'il ne se solidifie. Fermer chaque pot sans trop forcer. une fois la préparation refroidie, visser à fond les couvercles, puis étiqueter les pots.


Les cataplasmes

Préparations de plantes appliquées sur la peau, les cataplasmes calment les douleurs musculaires et névralgies, soulagent entorses et fractures et permettent d'extraire le pus des plaies infectées, des ulcères et des furoncles.
Faire chauffer la plante pendant 2 minutes à feu doux. La presser pour en extraire le liquide. Appliquer préalablement de l'huile sur la partie atteinte. Recouvrir la partie du corps atteinte avec la plante encore chaude et bander. Laisser agir pendant 5 minutes, faites une pose de 5 minutes et recommencez, ainsi de suite.
Si le végétal est doux (tel le chou), on le posera directement sur la peau. S'il a une action irritante ou acide (comme la moutarde), on freinera son action en protégeant la peau par un linge.
La température du cataplasme ne doit pas être très élevée : à partir de 50°C, la plupart des plantes perdent leurs propriétés révulsives, rubéfiantes ou adoucissantes.
La prunelle (Prunella vulgaris) atténue les douleurs des entorses et des fractures, le millepertuis (Hypericum perforatum) combat douleurs musculaires et névralgies. La farine de lin (Linum usitatissium), mélangée à de la teinture de souci (Calendula officinalis) ou de myrrhe (Commiphora molmol), est efficace pour soigner les furoncles et les plaies.


Les crèmes

On prépare une crème en associant de l'huile ou un autre corps gras à de l'eau, par un processus d'émulsion. Contrairement aux onguents, les crèmes pénètrent dans l'épiderme. Elles ont une action adoucissante, tout en laissant la peau respirer et transpirer naturellement. Cependant, elles se dégradent très rapidement et doivent donc être conservées à l'abri de la lumière, dans des pots hermétiques placés au réfrigérateur.
De petites quantités de teintures et d'He peuvent être ajoutées à la crème avant ou après son conditionnement. Pour empêcher la crème de moisir et prolonger sa durée de conservation, on peut ajouter du borax (1 g pour 20 g d'eau) ou une huile essentielle, par exemple 1 ml 'huile de melaleuca (Melaleuca alternifolia) pour 100 ml de crème.


Lotions et compresses

Les lotions sont des préparations à base d'eau et de plantes - infusions, décoctions ou teintures diluées - dont on tamponne l'épiderme aux endroits irrités ou enflammés. Lorsque on masse la peau énergiquement et rapidement, on parle alors de friction. Les compresses sont des linges imbibés de lotion que l'on applique sur la peau. Lotions et compresses contribuent à soulager les gonflements, les contusions et les douleurs, à calmer inflammations et maux de tête, et à faire tomber la fièvre.
Imbiber de lotion un linge souple, essorer. Avant l'application, passer un peu d'huile sur la région douloureuse pour éviter que la compresse ne colle à la peau. Appliquer la compresse sur la partie atteinte et laisser agir 5 à 10 minutes.
Les gonflements et les contusions provoqués par des chocs ou des accidents musculaires peuvent être diminués, voire évités, par l'application d'une compresse chaude, à condition bien sûr que les plaies ne soient pas ouvertes. Les compresses froides sont particulièrement utiles pour calmer les inflammations, faire tomber la fièvre et atténuer les maux de tête.
Les pansements

Les pansements sont des compresses, dont la solution est moins concentrée que pour une compresse normale, et qu'on laisse agir très longtemps. Les premiers pansements (sur une plaie, un ulcère, etc.) doivent être renouvelées toutes les deux heures environ. Ensuite, on peut les espacer, mais jamais plus de 12 heures.



Les collyres

Les collyres sont des compresses destinées aux yeux, impérativement préparées avec des plantes très douces (bleuet, souci, camomille...) et à des concentrations faibles, étant donné la fragilité de ces organes. Lors de l'application, le collyre doit être à peine tiède.



Les inhalations

Les inhalations sont efficaces contre la bronchite, la sinusite, le rhume des foins et l'asthme. L'action conjuguée de la vapeur d'eau et des substances antiseptiques dégage les sinus et les voies respiratoires.
Verser 1 litre d'eau bouillante dans un grand saladier, ajouter 10 gouttes d'He, bien mélanger. On peut aussi faire une décoction de plantes. Placer ensuite la tête au-dessus du récipient, puis la recouvrir d'une serviette et inhaler la vapeur pendant 10 minutes. Après une inhalation, il est conseillé de rester dans une pièce chaude pendant 15 minutes pour permettre l'évacuation des sécrétions des voies respiratoires.


Gargarismes et bains de bouche

D'une manière générale, les gargarismes et les bains de bouche sont préparés à partir de plantes astringentes qui resserrent les muqueuses de la bouche et de la gorge. Pour améliorer le goût et l'efficacité de plantes astringentes, on peut ajouter un peu de réglisse (Glycyrrhiza glabra) à la préparation. Gargarismes et bains de bouche étant préparés à partir d'infusions, de décoctions ou de teintures diluées, on peut les absorber sans danger dans le cadre d'un traitement interne.


Les sucs

Pour obtenir un bon jus de plante, il faut disposer de végétaux très frais, à peine cueillis.Réduire la plante en purée à l'aide d'un presse-fruits ou d'un pilon. Filtrer la pulpe obtenue dans une étamine pour en extraire le suc. Pour prélever le suc de certaines plantes, il faut d'abord les faire cuire.
Le jus de plante peut se prendre tel quel, à la petite cuillère, ou, plus souvent, avec du lait, de la confiture ou du miel, pour en cacher le goût souvent amer. En usage interne, on utilise le suc en compresses, pansements, etc.


Les bains

Les principes chimiques qui font toute la vertu des plantes pénètrent rapidement à travers l'épiderme ; parfois même, ils atteignent les régions malades bien avant des principes identiques administrés par voie interne. Vous choisirez, dans certaines circonstances, le bain de siège ou le bain complet, pour lesquels il vous faudra prévoir beaucoup d'eau et beaucoup de plantes. Mais il est plus facile de prendre des bains de pieds ou de mains, d'autant plus que les pieds et les mains sont les régions du corps les plus réceptives.
Pour obtenir un bon bain de pieds ou de mains, vous pouvez faire bouillir directement 2 litres d'eau, la laisser reposer cinq minutes, puis y ajouter la quantité prescrite de la plante séchée. Mais vous pouvez également utiliser une préparation spéciale, qui demande un peu plus de temps, mais qui est aussi beaucoup plus efficace.
Commencez par confectionner une préparation de base. Pour cela, faites bouillir un litre d'eau. Laissez-le reposer pendant 5 minutes. Lorsque le liquide est à peine tiède, versez-y la quantité de plantes prévue pour 2 litres de bain. Laissez macérer le mélange, à l'abri de la poussière, pendant 4 à 5 heures.
Quand vous êtes prêt à prendre votre bain de pieds ou de mains, faites bouillir 2 litres d'eau ; laissez-les reposer 5 minutes ; versez-y votre litre de préparation de base. Prenez votre bain. Vous pourrez ensuite conserver cette préparation pendant 8 jours, et vous en servir chaque jour, simplement en la faisant réchauffer (mais pas bouillir!) et sans rajouter de plante.
N'utilisez, pour vos bains, aucun récipient de métal, s'il n'est pas émaillé. Le plastique n'est guère recommandé non plus. Le mieux, c'est d'utiliser une bassine de terre.
Sauf indications contraires, prenez un bain de pieds le matin, à jeun, pendant 8 minutes. Il doit être aussi chaud que possible mais non bouillant. Et prenez un bain de mains le soir, avant le dîner, également pendant 8 minutes, également le plus chaud possible, et également sans le faire bouillir.


Le mode de préparation type du bain de mains et de pieds peut être étendu, avec beaucoup de succès, aux lavements et aux douches vaginales.

source web (perdue) récupération du forum 2005/2008 du 27 mai 2005

==========================================

CE FORUM EST FERME , POUR NOUS REJOINDRE ; MERCI DE VOUS INSCRIRE SUR  Myst Spiritisme

Revenir en haut Aller en bas
 
comment utiliser les plantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment Utiliser le Pendule
» Comment utiliser une boule de cristal
» Comment utiliser au mieux le forum ?
» comment utiliser le pentacle "lune 2" contre les obstacles (phobies et maladie pour moi)?
» Comment utiliser la Gallerie Fontwork sur Open Office?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myst spiritisme et Paranormal :: BIEN ETRE ET SANTE :: LES PLANTES - AROMATHERAPIE -LA SANTE-
Sauter vers: